Blois: L’histoire d'un Château VII





CHÂTEAU DE BLOIS | FRANCE, BLOIS

Au moment de la Révolution, le château est à l'abandon depuis 130 ans et les révolutionnaires soucieux de faire disparaître tout vestige de la royauté le pillent en le vidant de ses meubles, statues et autres accessoires. La collégiale Saint-Sauveur située dans l'avant cour est vendue à l'entrepreneur Guillon, qui la détruira entièrement. L'état du château dans son ensemble est tel que sa démolition est même envisagée, jusqu'à ce que Napoléon Ier décide de le céder à la ville de Blois le 10 août 1810. Néanmoins, par manque d'argent, le château est à nouveau utilisé comme caserne par l'armée. En 1834, la moitié sud de l'aile Charles d'Orléans est détruite pour y établir des cuisines militaires. La présence militaire au château n'empêche pas l'ouverture au public de l'aile François Ier sous la Restauration. Le château est ainsi visité par Victor Hugo, Honoré de Balzac, ou encore Alexandre Dumas.


En 18404, sous le règne de Louis-Philippe, le château est classé monument historique9 grâce à l'action de Prosper Mérimée qui obtient la remise en état du bâtiment le 24 juillet 1844. Félix Duban est chargé en 1846 de la restauration des appartements royaux de l'aile François Ier. Il associe des couleurs profondes (rouge et bleu) à de l'or10. Secondé par Jules de La Morandière, Duban s'inspire pour les décorations intérieures d'estampes d'époque et des travaux menés par l'érudit Louis de la Saussaye11. La restauration se poursuit jusqu'à la mort de Félix Duban en 1871. Le château est alors transformé en musée. Les restaurations entreprises entre 1870 et 1879 sont sous la direction de Jules de La Morandière.


C'est en 1850 que Pierre-Stanislas Maigreau-Blau, maire de Blois, fonde le musée des beaux-arts de Blois, qu'il installe dans l'aile François Ier. C'est en effet à cette époque que les provinces se dotent de leurs propres musées, encourageant ainsi l'étude des arts. Le maire de Blois défend son projet: « Il n’y a pas de chef-lieu de département en France qui ne soit aujourd’hui doté d’un musée. […] Il serait superflu d’examiner les avantages de ces sortes d’établissements. On sait de quel encouragement puissant ils sont pour les arts et les sciences, par les modèles ou les collections qu’ils offrent à l’étude ». Le musée sera finalement ouvert dans l'aile Louis XII en 1869.


Une seconde restauration est entreprise entre 1880 et 1913. Elle est confiée à un inspecteur général des monuments historiques, Anatole de Baudot, qui dirige essentiellement les travaux sur la restauration de la charpente et du plancher, sur quelques ornements, et sur l'élaboration d'un système d'évacuation des eaux de pluie. Alphonse Goubert, successeur de Baudot à la tête du chantier, décide de restaurer l'aile Gaston d'Orléans. C'est ainsi qu'il fait construire un escalier monumental en pierre, à partir d'esquisses de Mansart. En 1921, il crée également un musée lapidaire dans les anciennes cuisines du château.


Pendant la seconde guerre mondiale, la façade sud du château (principalement l'aile Louis XII) est endommagée par les bombardements. Les vitraux de la chapelle sont notamment détruits. Les travaux de remise en état, commencés en 1946, sont confiés à Michel Ranjard.

Le 23 mai 1960, un timbre-poste représentant le château est émis.


Le château est aujourd'hui la propriété de la ville de Blois. Dans les années 1990, une nouvelle restauration est conduite par Pierre Lebouteu et Patrick Ponsot. En particulier, les toitures, les façades extérieures et les planchers de l'aile François Ier ont été restaurés. Gilles Clément, paysagiste, a été chargé de travailler sur le parc. Pour faire vivre le château, un spectacle son et lumière utilisant les voix de Robert Hossein, Pierre Arditi ou Fabrice Luchini, écrit par Alain Decaux et mis en musique par Éric Demarsan, a été conçu dans les années 1990 : Ainsi Blois vous est conté....


Aujourd'hui encore, des restaurations ciblées continuent. Le château a accueilli 260 226 visiteurs en 2003.



« UN TOUR DU MONDE A VOL D’OISEAU »




PARTENARIAT

DIVERS LIENS

INFORMATIONS

BOUTIQUES

LIVRAISON

Livraison gratuit pour nos produits Printfull, USA - EUROPE

Tous les prix sont TTC + frais d'envoi

SUPPORT 24/7

Contactez-nous 24 heures sur 24, 7 jours sur 7

E-mail: Nous contacter

PAIEMENT 100% SÉCURISÉ

Nous assurons le paiement sécurisé avec SSL

PRENDRE UN RENDEZ-VOUS

>  Art Photo Time en ligne: achetez des œuvres photographique sur notre site web.

L'achat d'œuvre d'art simplifié: Art Photo Time et une galerie photos en ligne qui permet d'acheter des œuvres photographique en toute sécurité: nous offrons une sélection de photos variée de styles et de techniques.

Art Photo Time en ligne et la photographie d'art: qualité et simplicité.

 

>  Pourquoi procéder à l'achat de photos ou de tableaux en ligne ? 

Parce que nous sélectionnons nos photos pris de vue dans le monde entier sur des critères exigeants et précis. Nous simplifions également l'expérience d'achat en ligne.

>   Nous avons, des galeries photos pour chaque reportage effectuer à travers le monde.

Nous pensions que le digital est un formidable outil pour acheter des cadres photos, le diffuser à travers le monde et permettre aux acheteurs d'acquérir leurs coups de cœur.

Art Photo Time a reçu la note de 9.7/10

© L'utilisation non autorisée d'articles sur ce site est interdite sans l'autorisation de l'auteur, en vertu de la législation en vigueur sur la propriété intellectuelle.

2015 - 2020 ArtPhotoTime. Tous les droits sont réservés, site web certifié.