Les États-Unis de Donald Trump: Company First !





Partie 15


Metropolitan Museum of Art | NYK


Le Metropolitan Museum of Art de New York est l’un des plus grands musées d’art au monde. Ouvert au public depuis le 20 février 1872, il est situé dans l'arrondissement de Manhattan, du côté de Central Park sur la Cinquième avenue et à la hauteur de la 82e rue. Le musée comprend également un autre bâtiment, « The Cloisters » (les cloîtres), à l’extrémité nord de l’île, dans Fort Tryon Park (quartier de Washington Heights). Cette annexe présente des œuvres d’art médiéval et des reconstitutions de cloîtres européens. Les collections du Met comptent plus de deux millions d’œuvres d’art provenant du monde entier et représentant une gamme d’objets très divers. Les premières pièces furent apportées par les fondateurs puis des dons et des legs de grands collectionneurs ainsi que les diverses politiques d’acquisition menées par les directeurs successifs. Les visiteurs peuvent ainsi admirer des trésors de l’Antiquité, tels que ceux exposés dans ses galeries grecques et chypriotes, en passant par des toiles et des sculptures de tous les grands maîtres européens, jusqu’à une large collection d’art américain. Les collections sont aussi composées d’œuvres égyptiennes, africaines, asiatiques, océaniennes, moyen-orientales, byzantines et islamiques.


Une collection encyclopédique d’instruments de musique du monde entier peut aussi être admirée ainsi qu’une série d’intérieurs, comme une chambre romaine du ier siècle av. J.-C. ou une pièce dessinée par l’architecte américain Frank Lloyd Wright. Il faut également mentionner sa collection d’armes et d’armures antiques d’Europe, mais aussi du Japon, des États-Unis et du Moyen-Orient.


Ronald Reagan, une Idole Controversée | USA


Donald Trump est-il un nouveau Ronald Reagan, c’est une question qui se pose dans l’Amérique du business et de sa politique favorable au grande entreprise.


La réforme sur les impôts que Donald Trump qu'il a récemment fait voter en 2017, c’est l’une des plus importantes diminutions massives d’impôts de l’histoire Américaine pour les plus riches, mais pour la classe moyenne il faudra passer son tour.


C’est un retour en arrière qu’on peut revivre sous l’Amérique de Donal Trump, les plus riches seront encore plus riches et les pauvres encore plus pauvres, cette politique économique à la Ronald Reagan a divisé une Amérique où le 40ème président des Etats-Unis pensait fortement qu’une nation devait être dirigée comme une grande entreprise.


Cela a conduit à une nouvelle économie de guerre avec l'URSS, mais quelle différence réelle entre le 45ème président et le 40ème président des Etats-Unis?


En effet, leurs programmes respectifs ont très peu de points communs. Le principal ? Une baisse massive de la pression fiscale pesant sur les ménages, en particulier les hauts revenus et les entreprises. Dans une moindre mesure, Donald Trump s'est inspiré de son prédécesseur à la Maison Blanche en souhaitant déréguler le secteur bancaire avec la suppression de la loi Dodd-Frank votée en 2010. Une loi censée éviter qu'une crise comparable à celle des subprimes éclatés en 2008 ne se produise à nouveau. Ronald Reagan avait une vision bien plus large de la déréglementation de l'économie, déréglementation appliquée ensuite dans le secteur financier, des transports, des communications entre autres.


Concrètement, pour sortir l'économie américaine de la crise, le président des Etats-Unis actuelle compte surtout sur la mise en place de mesures défensives qui, compte tenu du niveau actuel de la mondialisation des échanges, paraissent inadaptées. Construire un mur pour limiter l'immigration mexicaine, dénoncer les accords de libre-échange, relever les quotas et les tarifs douaniers pour limiter les importations de produits fabriqués en Chine semblent difficilement compatibles avec un retour de la croissance. A moins que les Etats-Unis fassent notamment la preuve que l'isolationnisme encourage l'innovation et la création de richesses.


Les Reaganomics, symbole de la doctrine Reagan au regard du contenu du programme économique et des interventions sur ce point, il apparaît que Donald Trump est avant tout un pragmatique. Pas un idéologue. Il entend conduire les Etats-Unis sur le chemin de la reprise comme s'il dirigeait une entreprise. Avec qui ? Il a mené sa campagne seule, ou presque, sans corpus idéologique, sans think tank ou experts à ses côtés. Imaginer la composition de son gouvernement est aujourd'hui un casse-tête.


Ce n'était pas le cas de Ronald Reagan. Confronté à une période de stagflation - c'est-à-dire une croissance nulle conjuguée à une forte inflation, en partie liée au double choc pétrolier - le candidat Républicain s'est entouré avant la campagne de 1980 d'un groupe d'intellectuels alors peu connus mais qui, à ses côtés, connaîtront leurs heures de gloire en mettant au point ce que la science économique dénommera ensuite les "Reaganomics".


Citons notamment Robert Mundell de l'université de Columbia, qui obtint le prix Nobel d'Economie en 1999, et Arthur Laffer de l'université de Chicago. Leur credo dont s'est inspiré le président Reagan et son équipe gouvernementale ? L'effet économico-psychologique étant décisif quand les impôts sont trop hauts, ils finissent par asphyxier l'économie. Simultanément, Ronald Reagan a décidé de réduire drastiquement la dépense publique, à l'exception de la défense, faisant le pari que la reprise de la croissance permise par un choc fiscal gonflerait les recettes de l'Etat au point de réduire le déficit public jusqu'à l'équilibre espéré en 1984, mais qui ne fut jamais atteint au cours de ces deux mandats.


Non sans mal, ce qui lui vaut de solides inimitiés au sein du Grand old party, Donald Trump a obtenu le soutien du parti Républicain à l'élection présidentielle. Comment ? Distancé sur le terrain des arguments, il a préféré détruire méthodiquement ses adversaires, en multipliant les attaques personnelles. Une stratégie qui s'apparente à une OPA sauvage et brutale en quelque sorte.

Il reste maintenant à savoir si la majorité Républicaine au Congrès aura oublié cet épisode et le laissera gouverner l’Amérique comme une company first !



"UN TOUR DU MONDE A VOL D’OISEAU"




PARTENARIAT

DIVERS LIENS

INFORMATIONS

BOUTIQUES

LIVRAISON

Livraison gratuit pour nos produits Printfull, USA - EUROPE

Tous les prix sont TTC + frais d'envoi

SUPPORT 24/7

Contactez-nous 24 heures sur 24, 7 jours sur 7

E-mail: Nous contacter

PAIEMENT 100% SÉCURISÉ

Nous assurons le paiement sécurisé avec SSL

OIP.webp

>  Art Photo Time en ligne: achetez des œuvres photographique sur notre site web.

L'achat d'œuvre d'art simplifié: Art Photo Time et une galerie photos en ligne qui permet d'acheter des œuvres photographique en toute sécurité: nous offrons une sélection de photos variée de styles et de techniques.

Art Photo Time en ligne et la photographie d'art: qualité et simplicité.

 

>  Pourquoi procéder à l'achat de photos ou de tableaux en ligne ? 

Parce que nous sélectionnons nos photos pris de vue dans le monde entier sur des critères exigeants et précis. Nous simplifions également l'expérience d'achat en ligne.

>   Nous avons, des galeries photos pour chaque reportage effectuer à travers le monde.

Nous pensions que le digital est un formidable outil pour acheter des cadres photos, le diffuser à travers le monde et permettre aux acheteurs d'acquérir leurs coups de cœur.

Art Photo Time a reçu la note de 9.7/10

© L'utilisation non autorisée d'articles sur ce site est interdite sans l'autorisation de l'auteur, en vertu de la législation en vigueur sur la propriété intellectuelle.

2015 - 2020 ArtPhotoTime. Tous les droits sont réservés, site web certifié.